Brome-Missisquoi Brome-Missisquoi Brome-Missisquoi

mrc Nouvelles

14/05/18 | Catégorie(s): mrcImprimer la nouvelle

Comment prévenir la maladie de Lyme?

Si vous avez été piqué par une tique, cliquez ici

Les intervenants en santé et les élus municipaux ont tenu un point de presse aujourd’hui au Centre de la nature de Cowansville pour mieux informer la population des moyens à prendre pour prévenir les piqûres de tiques et pour connaître les services disponibles lorsqu’une piqûre survient.

La Directrice de la santé publique de l’Estrie, Dre Mélissa Généreux, a dressé un bilan de la situation concernant la maladie de Lyme pour laquelle les cas sont en augmentation dans la MRC Brome-Missisquoi. «Avec cette nouvelle réalité, il ne faut surtout pas s’empêcher de pratiquer nos activités extérieures favorites! On doit simplement prendre les mesures de protection nécessaires » a-t-elle mentionnée.

Le président du comité des services de santé de la MRC Brome-Missisquoi et maire de Sutton, Monsieur Michel Lafrance, a salué la bonne collaboration avec l’équipe du CIUSSS Estrie-CHUS. « Il est essentiel de bien communiquer l’information à notre population si on veut continuer à pratiquer sans inquiétude mais avec prudence nos activités de plein-air » a souligné Michel Lafrance.

Tout le territoire de Brome-Missisquoi est touché par ce nouveau phénomène attribuable au climat qui s’adoucit. La recherche et les moyens de contrôle s’améliorent et Dre Généreux a fait état de nombreux conseils pour prévenir les piqûres de tiques, à savoir comment bien protéger nos enfants et nous-mêmes lors d’activités extérieures, d’avril à novembre :

  • Utilisez un chasse-moustiques à base de DEET ou d’icaridine;
  • Marchez dans les sentiers et évitez de frôler la végétation;
  • Portez un chapeau, des souliers fermés et des vêtements longs couleur pâle;
  • Au retour:
    • Prenez un bain ou une douche et examinez votre peau pour rechercher les tiques;
    • Retirez rapidement les tiques à l’aide d’une pince fine.
  • Si vous avez été piqué dans Brome-Missisquoi ou en Haute-Yamaska, un traitement préventif pourrait vous être administré : appelez Info Santé au 811;
  • Appelez Info Santé au 811 ou consultez un médecin si vous présentez des symptômes (rougeurs, particulièrement à l’endroit de la piqûre, fièvre, maux de tête, fatigue, raideur à la nuque, douleurs articulaires ou musculaires) dans 30 jours suivant la piqûre.

 
Également, il est recommandé d’aménager son terrain pour réduire la présence de tiques. Les tiques ne sautent pas et ne volent pas. Il faut se frotter à la végétation pour qu’elles puissent s’agripper à nous. Elles préfèrent les endroits humides et peu ensoleillés tels les boisés, les forêts, les herbes hautes et les broussailles. Si vous vivez dans un territoire où la tique est présente, voici quelques conseils pour éviter la prolifération de cette bestiole sur votre terrain :

  • Tondre la pelouse régulièrement afin de garder l’herbe courte.
  • Ramasser les feuilles mortes, les broussailles et les mauvaises herbes en bordure de la pelouse, près des murs de pierre et du bois empilé.
  • S’assurer que les zones pour enfants, les patios et tout l’équipement dans les cours et jardins soient loin des arbres et arbustes.
  • Utiliser du paillis ou des copeaux de bois autour des zones pour enfants et entre la pelouse et les zones boisées.
  • Empêcher les chevreuils d’avoir accès à votre terrain en érigeant une barrière autour de la cour et éliminer les plantes que les chevreuils pourraient consommer.
  • Bien corder le bois de chauffage et le placer dans un endroit sec et à l’abri. Cela peut éloigner les rongeurs, qui attirent les tiques.
  • Débarrassez votre cour des vieux meubles et accessoires.
  • Entraver l’activité des rongeurs en nettoyant et en scellant les murs de pierres et les petites ouvertures autour de la maison.
  • Les tiques peuvent être transportées par des oiseaux. Éviter d’avoir des mangeoires à oiseaux qui peuvent attirer des oiseaux qui transportent les tiques dans votre cour.
  • Examinez vos animaux de compagnie régulièrement à la recherche de tiques.
  • L’utilisation de pesticides ou acaricides dans l’environnement n’est pas recommandée au Québec.

 
Pour plus d’information sur la maladie de Lyme, visitez le www.santeestrie.qc.ca/lyme

Sources : Robert Desmarais, directeur général
450 266-4900, poste 228
rdesmarais@mrcbm.qc.ca

Yves Quirion, Conseiller en communication
Service des communications
Direction des ressources humaines, communications et affaires juridiques Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke
819 829-3400, poste 42007
yan.quirion.ciussse-chus@ssss.gouv.qc.ca

Share Button
Aller sur le site de la MRC Brome-Missisquoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *